Verónica (V.O), ++++

.Sorti France le : (date)
 .Synopsis et bande-annonce : veronica (via YouTube/Wild Bunch Distribution)
 .Chronique :

 

—   Des diapos qui lui parlent – Un projet bien muri – Des conséquences comment dire : avec bien des emmerdes…pour tous.   —

Je ne le relèverais jamais assez. Le cinéma espagnol ou plutôt hispanique est spécial, vraiment spécial côté réalisme. Simple, brut, dans ses créations classiques et dramatiques, ses films d’horreur et d’épouvante sont le total opposé des prods US. Il est concentré sur la personne, donne toujours l’impression d’être dépouillé de toutes artifices, il est : « On ne peut plus vrai. » Efficace !

Une fille bien sous tout rapport qui s’est acoquinée ou plutôt se retrouve entichée d’un envahissant ami, Verónica, c’est en quelque sorte cela. Un bon film d’horreur qui tient en haleine tout en se faisant désirer, avec des fausses pistes. Il n’en fait pas trop tout en se payant le luxe d’être bien angoissant, car il intrigue, d’autant plus qu’il s’agit de faits réels, le seul cas d’activité paranormale recensée en Espagne…en tout cas, par la Police du pays en 1990.
Bien côté scénar, jeu simple, l’ambiance est froide, inquiétante, de plus en plus intriguante et on nous fait comprendre – au fur et à mesure de l’avancée du film – qu’il y a des envies, comme certaines choses, qu’il vaut mieux laisser où elles sont.

« Celui à qui on ne dit pas adieu reste avec nous. »

À méditer et bon film !


 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *