Lady Bird, +++

•Sorti France le : 28 février 2018
•Synopsis et bande-annonce : ladybird (via Universal Pictures/YouTube)
•Chronique :

 

—  Pas vraiment à sa place – Être et le rester avant tout – Ados : turpitudes avec toujours ce petit souci côté réalisme  —

Une gentille peste, avec des rêves et des projets plein la tête, qui peine à composer avec les vrais problèmes et à relativiliser les choses, Lady Bird, c’est la période ingrate, celle des découvertes et des déconvenues durant notre jeunesse. Rien de nouveau sous le cocotier, mais…!

Malgré son rythme qui évite de tourner en rond et le pep’s plutôt rafraîchissant des ados, l’impression de regarder un film qui ne propose en effet rien de vraiment nouveau est dominante. Toutefois, il se regarde tranquille, car il est assez touchant.
Lady Bird s’apparente à un cri ou une déclaration d’amour à un lieu (Sacramento), qui à travers une sorte d’autobiographie, rend un hommage vibrant à une, voire à des personnes à qui la réalisatrice – l’excellente Greta Gerwig – n’aurait pas su dire les choses du temps de sa jeunesse.

Nostalgie du passé quand on arrive à une période de sa vie, prise de conscience des erreurs commises, des efforts et sacrifices consentis par les autres pour nous offrir notre chance, on peut tous se reconnaître en Christine – avec une belle performance d’actrice de la part de Saoirse Ronan – ou connaître quelqu’un comme elle.
C’est cela la force la force de Lady Bird, nous parler plus que de nous impressionner. Bon film !

« L’important n’est pas d’être bon, mais d’être juste. »

 


 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *