Candelaria, +++

•Sorti France le : 4 avril 2018
•Synopsis et bande-annonce : candelaria (via Sophie Dulac Distribution/YouTube)
•Chronique :

 

—  L’incontournable « Son » – Deux grands enfants – Pas vraiment le paradis  —

Le Cuba après les années 90, la période de l’embargo, celle d’après la chute du mur de Berlin. Oui, dans ce film, vous aurez la preuve que le monde n’est pas si vaste que cela, surtout quand il s’agit d’économie.

Candelaria est un film qui s’adresse à ses spectateurs comme pour leur inculquer une leçon de vie. Il le fait avec l’histoire de ce couple de séniors, qui n’a pas grand chose pour vivre, qui fait preuve de beaucoup de pragmatisme, n’oublie pas de vivre, de s’amuser, peut-être même plus que bien plus jeunes qu’eux, car les personnes formant ce couple ont l’amour et il semblerait qu’il s’agisse du vrai.
Reposant, avec des interprétations tellement belles qu’elles donnent presque envie de pleurer, cruel de réalisme et à la fois touchant et intimiste, c’est un état des lieux original auquel nous avons droit avec ce film. Le genre qui montre la situation d’un pays – Cuba – en crise et isolé, avec son peuple en permanence en mode survie, faisant preuve d’un sens de la débrouille à toute épreuve qui prévaut sur la nostalgie d’un lustre d’antan. Candelaria c’est ça, un film qui surprend. Bon film !

 


 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *