The Rider, ++++

•Sorti France le : 28 mars 2018
•Synopsis et bande-annonce : therider (via Les Films du Losange/YouTube)
•Chronique :

 

—  Si vous aimez le brut, le 100% naturel, vous allez être comblé.e.s – Si vous voulez être désarçonné.e.s émotionnellement parlant, n’hésitez pas – Si vous n’en avez que faire du genre humain, choisissez une séance plus… enfin bref… passez votre chemin  —

Une certaine Amérique brute, austère, authentique…à tous les niveaux et ses américains comme seul ce type de film peut nous les montrer, Hi to The Rider, une œuvre où visages, musiques, paysages vous font voyager et voir la situation des habitants de cette partie des États-Unis d’Amérique, surtout celle des Amérindiens. Constat qui ne vous donne pas envie de la ramener !

Le rapport et le travail homme-animal sont magnifiquement bien filmés, c’est sublime ! Comme je le disais un peu plus tôt, on voyage, on est comme transporté dans un monde d’apaisement par cette aventure qui ne respire pourtant pas la joie.
Le monde du rodéo, qui n’est pas une sinécure et encore moins sans danger, est ici montré au plus juste, loin de tout folklore du fameux package des coutumes de l’Amérique touristique.
The Rider, qui n’est pas une fiction et dont il faut se remémorer l’originalité*, est un film qui parlera aux passionné.e.s de toutes sortes, à celles et ceux qui par la force des choses ont dû faire un, voire des choix pas évident.s, parlera à ceux et celles qui ont des soucis relationnels et des responsabilités familiales. C’est le genre de film qui vous fait relativiser beaucoup de choses, surtout les petits tracas futiles du quotidien. Bon film et comme le conseille si bien un des personnages : « N’abandonnez pas vos rêves » !

 

  • *Les personnages ne sont pas des acteurs. Plus que leur histoire, c’est leur vie que la réalisatrice nous montre.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *