Notre enfant (Une espèce de famille), +++

•Sorti France le : (date)
•Synopsis et bande-annonce : notreenfantuneespecedefamille (via Potemkine Films/YouTube)
•Chronique :

 

—  Une envie au-dessus de tout – Une très légère complication – De péripéties en péripéties  —

Le désenchantement à la hauteur de son enthousiasme ! C’est une conclusion partielle qui s’imposera d’elle-même quand vous verrez l’évolution du personnage principal de ce film, dans cette Argentine qui ressemble au Mexique. Ressemble, car le comportement de certains dans ce film se voit plus ou plutôt est relaté dans des films mexicains. Quoi qu’il en soit, on ne pourra que faire le constat que la misère affective n’en a que faire des a priori.

Traitement sous forme de thriller social d’un fait de société – que seule l’hypocrisie des uns permet à d’autres d’en profiter – ce film ne se gène pas pour dénoncer montrer les dérives qui s’exercent lors d’adoption ou gestation pour autrui clandestin.
Les petits arrangements entre amis qui ne font pas le bonheur de tous au vu des couleuvres que certains doivent avaler, la condition de la femme en Argentine moderne qui ne semble guère plus enviable à beaucoup d’autres dans le monde, les choses d’argent qui semblent se régler que  entre…hommes, le réalisateur de Notre Enfant présente ces thématiques avec un inquiétant naturel.
Se parant de cette singularité visuelle du cinéma hispanique : directe et rarement enjolivée, cette tragédie sociale qui ne paye pas mine impose LA question : Jusqu’où irez-vous pour être mère ?
Notre Enfant, un titre qui prend tout son sens à la fin du film. Bonne toile !

 


 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *