Dogman, +++

 

•Sorti France le : 11 juillet 2018 // Vu le : 24 juillet 2018
•Synopsis et bande-annonce : dogman (via Le Pacte/YouTube)
•Chronique :

 

—  Le bon – La brute – Et les contrastes  —

Hormis La Grande Bellezza, et encore, existe-il des films italiens contemporains positifs, un film qui met ce pays en valeur !?

Un film sur les choix que l’on fait et les conséquences qui en découlent, et comme d’habitude dans ce genre de cas de figure, c’est toujours le ‎gentil qui trinque.
Dogman qui pourrait se résumer de la sorte : « C’est l’histoire d’un type bien, un brave gars dans une ville lugubre d’un pays qui comme lui, vacille par la force des choses  » est aussi un film sur l’homme, cet animal sauvage faussement civilisé dont il faut éviter de réveiller l’instinct de survie sous peine d’en faire les frais, le genre de personne que l’on sous-estime… à tort.

Singulier, Dogman déroule son scénario aussi limpidement que la cruauté de son cynisme interpelle, c’est-à-dire avec beaucoup d’efficacité !
Car il nous rend parfois empathique avec son personnage principal, l’histoire ici relatée pourrait être la nôtre. La simplicité de ce film et son personnage principal font tout. La morale qui en découle est comme une mise en garde du genre : « Prêtez attention à ceux qui n’aiment pas être seuls, ceux qui ont besoin d’un lien social, respectez-les, sinon… » Bon film !