Come as you are, +++

•Sorti France le : 18 juillet 2018 // Vu le : 1 août 2018
•Synopsis et bande-annonce : comeasyouare (via Condor Distribution/YouTube)
•Chronique :

 

—  Apparences – Pression sociale dès l’adolescence – 1993

Comme cela se constate et se constatera pendant encore – espérons-le – très longtemps, l’adolescence est une période, sinon la période à laquelle l’adulte en devenir se forme, donc période qui mérite et mériterait toute notre attention.

1993. Faire expier à quelqu’un ce qui le rend heureux. Triste constat aujourd’hui encore, non pas le fait que certain.e.s pensent qu’il existe un Être suprême qui nous juge et que, si « Le Seigneur » existe, hé bien qu’il n’aime pas ses rejetons « déviants » , ces AMS* considéré.e.s ou plutôt traité.e.s comme des dépravé.e.s et ce, quel que soit leur appartenance sociale.
Come As Your Are ‎‎met de nouveau à l’honneur au cinéma l’adolescence homosexuelle, l’ado et sa sexualité qui fout la trouille à leur.s parent.s. Il le fait à travers des cas de figure bien différents, sous un nouvel angle et encore une fois, c’est pertinent.

Maison de réhabilitation de l’honneur perdu, de la recouvrance de la dignité dévoyée, asile pour pêcheurs et pêcheresses qui, aux dires de pseudos bienveillant.e.s – semblant tellement déconnecté.e.s – sont des jeunes ‎pas assez bien sous tout rapport.‎
Vous pourrez assez facilement déduire que ce film semble dire MERDE à ceux d’aujourd’hui qui veulent protéger – sans que personne ne leur ait demandé leur avis – des êtres qui sont en phase avec eux-mêmes, êtres qui n’ont pas besoin de ces tiers nuisibles prétendant connaître ce qu’il faut à leur bonheur.

Pseudo traumatisme détecté et la foi pour guérison. Je vous préviens, vous allez en bouffer du Dieu, car ce film est aussi une critique à peine voilée de la société puritaine américaine ou plutôt du Christianisme et ceux qui se considèrent comme être « les bons américains. »
Come As You Are est un film sur l’homosexualité du 20ème siècle, un film comme un miroir à celle du 21ème, peut-être pour lui montrer les erreurs jadis toujours commises aujourd’hui.
Il peut s’ériger en alerte et avertissement pour avancer, cela en permettant à certains d’adopter une attitude constructive, mais aussi il peut servir à faire comprendre qu’il faut cesser‎ les entreprises de démolition d’esprits considérés comme pervertis, à pousser à mettre fin à ces « Violences psychologiques » sur des jeunes dans une période de leur vie où elles et ils se confrontent à leur.s peur.‎s, la mort, leur.s désir.s profond.s, leurs envies. Bon film !

 

  • *AMS : Attiré.e.s-Attirance pour le même sexe.
  • Adaptation cinématographique du roman « The Miseducation of Cameron Post (Come as you are) d’Emily Danforth part en 2012 (Non lu)