Mission impossible 6 (M:I 6) : Fallout, +++++

•Sorti France le : 1 août 2018 // Vu le : 12 août 2018
•Synopsis et bande-annonce : missionimpossiblesixfallout (via Paramount Pictures/YouTube)
•Chronique :

 

—  Problème de conscience – Une erreur non sans grosses conséquences – Le travail hors équipe habituel, pas une sinécure  —

M:I 6. Guerres intestines où être humaniste n’est pas une qualité et encore moins un gage de survie.‎

Promesse tenue. Avec M:I 6_Fallout, on ne sort quasiment jamais du film qui est dans la continuité de M:I 5_ Rogue Nation, tant côté contenu que personnage principal. Toujours plus, toujours plus gros, et ça passe, tant l’ensemble est bien fait.
M:I 6_Fallout a ce petit quelque chose qui en fait un épisode que l’on apprécie plus que les autres, peut-être parce que plus qu’avec les précédents, on ressent davantage l’influence des codes de la série télé. Beaucoup plus dans l’esprit film 100% espionnage énergique dans sa première partie – avec une entrée en matière un peu à l’ancienne qui fait plaisir – ‎la seconde partie, c’est du bon film d’action où fusillade, castagne, baston en corps à corps de très haut niveau, cascades et intrigue à foison qui donne tout son sens à l’expression « Le devoir avant tout » , tout ça fait très plaisir à voir.
Le son martèle dans les oreilles, le visuel accroche, peu de temps mort, des rebondissements encore et encore, il se passe des choses très étranges et on ne sait pas comment cela va se terminer, bref, c’est haletant !
Fallout est bien plus sombre que Rogue Nation. Il donne parfois des frissons d’autant plus que Ethan Hunt continue à devenir un personnage qui montre ses failles, donc ses faiblesses, donc son côté humain plutôt que super agent infaillible et donc un personnage de fiction plus « réaliste. »

La virée dans Paris est fort agréable et la course poursuite à moto trop courte ! Bon OK, ça fait un peu visite guidée, façon gros placement commandé par la Mairie de Paris pour redorer le blason de la ville lumière, ville qui a perdu de son éclat pour des raisons graves pas très lointaines, mais bon ! Par contre, qu’on évite de nous dire que la thématique du film, Paris pour lieu principal de tournage et les attentats passés dans Paris ne soient que pure coïncidence.
On apprécie Henry « Men of Steel » Cavill en mode yankee bad guy bel enfoiré et‎ surtout, un Tom Cruise qui épate son monde dans une interprétation bien plus physique qu’auparavant, oui oui c’est encore possible, Mission:Impossible quoi ! Bon film !