Happiness road, ++-

•Sorti France le : 1 août 2018 // Vu le : 14 août 2018
•Synopsis et bande-annonce : happinessroad (via Eurozoom/YouTube)
•Chronique :

 

—  Introspection – Un récit commun à bon nombre d’entre-nous – La transmission made in Taïwan  —

Ça part dans tous les sens, le graphisme simple est beau, très plaisant, dommage qu’il n’en soit de même pour la forme côté mise en image. Si on fait fi de cet irritant, on s’aperçoit qu’Happiness Road cache bien son jeu avec cette visite guidée assez originale de Taiwan.

Plus pour adultes que pour enfants, Happiness Road est‎ tantôt un conte magique et fantastique, tantôt un film dramatique. En dehors des touchants flashback revenant sur des événements familiaux et personnels, il évoque subtilement, mais avec un bon grain de cynisme, le Taïwan d’antan, les déracinés et les rêves de gosses que le temps qui passe se charge d’accomplir ou de réduire en souvenirs. En effet, cette animation évoque l’Histoire de cette île, sans être frontal, question de ne pas froisser certain.e.s.
Un bon point toutefois. L’animation fait effet sur vous, c’est-à-dire, qu’elle vous pousse à penser à la vôtre de vie, à vôtre passé, présent et futur. Bonne toile !

« Ça n’existe pas heureux pour toujours. »