Une valse dans les allées, +++-

•Sorti France le : 15 août 2018 // Vu le : 23 août 2018
•Synopsis et bande-annonce : unevalsedanslesallées (via KMBO Films/YouTube)
•Chronique :

 

—  Backstage pas triste d’un lieu froid fréquenté par tant de personnes consommateurs-clients – Des employés, ces Êtres que vous croisez sur leur lieu de travail et dont certains ne paraissent pas ce qu’ils sont – Un entre-eux très mystérieux   —

Curieusement poétique, ce film donne du plaisir à observer les personnes se regarder, se parler et pas juste échanger, sauf quand ils le font en se…regardant.

Dans Une valse dans les allées, le tissu humain, le peu qui existe dans cet environnement commun et sans charme, est illustré avec pertinence, comme les subtilités et les abérrations du consumérisme. Mais le plus innatendu demeura sans doute le fait qu’une part de l’Histoire allemande soit abordée.
Les spectateurs qui travaillent dans ce type de lieu risquent d’y voir un peu d’angélisme dans cette routine, celle qu’eux vivent au quotidien. Sauf que, comme d’habitude, le fait qu’il s’agisse ici d’un film germanique, donne à ladite routine une toute autre dimension. Le cinéma allemand c’est ça ! La singularité de la simplicité qui s’y trouve est toujours intéressante, et la façon dont il se joue du cynisme – parfois avec une froideur déconcertante – est toujours efficace.

Vous assisterez à un apprentissage au cours duquel les gé‎nérations entre-elles se transmettent bien plus qu’elles ne le pensent, et où la bienveillance n’est pas une vaine attitude.‎
C’est curieux comme ressenti, car ce film qui n’est pas clinquant, pas vraiment drôle et est même d’une terrible banalité, dégage pourtant quelque chose qui donne à son public du plaisir à le regarder. La musique doit y être un peu pour quelque chose. Bon film !