Place publique, +++-

•Sorti France le : 18 avril 2018
•Synopsis et bande-annonce : placepublique (via Le Pacte/YouTube)
•Chronique :

—  En mission – 93 Faubourg Saint-Honoré – Le bonheur qui ne se décrète pas  —

Du très grand Bacri en mode Thierry Ardisson et un duo avec Agnès Jaoui qui n’est peut-être pas si gagnant ce coup-ci.

Oui ! Bacri, l’attraction du film est Bacri. Râleur, cynique, méprisant et condescendant à souhait. Le problème est que même si on est fan, la petite impression de déjà-vu est trop présente. Ressenti – pour ceux qui l’ont vu – qui pourrait s’expliquer par sa proximité de diffusion avec Le Sens de la Fête.
Une place publique pas ouverte à tous. Une fiesta en mode RP (Relation Publique) où tout le monde semble s’être passé le mot pour se laisser aller, vider son sac en omettant le tact.
Car entre les relations familiales et générationnelles compliquées, règlements de comptes, non-dits et oublis engendrant des conséquences prévisibles, citadins versus ruraux, les vieux expérimentés de la vieille télé versus les jeunes d’internet qui vendent mais avec un talent quelconque…c’est la loose.
Au-delà du fait qu’Agnès Jaoui égratine ou fait un portrait peu valorisant du monde la télé – sans grosse surprise – Place Publique est aussi un film sur le temps qui passe, avec une chanson circonstancielle. C’est un film au scénario assez décousu où cynisme et caricatures sont en son cœur pour dépeindre la nature humaine et le monde du petit écran. Heureusement que dans toute mauvaise chose, il y a toujours quelque chose de positif qui emmerge. Bon film !

« C’est big Brother, mais tout le monde est consentant, donc ce n’est pas Big Brother ! »

 


 

Une réflexion sur “Place publique, +++-

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *