Black Snake : La légende du serpent noir, +++

•Sorti France le : 20 février 2019 __ Vu le : 24 février 2019
•Synopsis et bande-annonce : blacksnakelalegendeduserpentnoir (via UGC Distribution/YouTube)

•Chronique :

 

Mégalo comme pas possible Un « Black Dynamite » version low cost assumée, mais non sans charme  L’Afrique : sa mode sapée, ses caricatures et ses irrésolubles problèmes _

Ngijol fait du Ngijol. Donc si vous aimez le style de l’humoriste et celui de l’acteur, ça va l’faire. Dans le cas contraire, passez votre chemin ! Par contre, si vous cherchez une expérience, prenez le risque de vous faire une séance et ne jugez pas trop vite les premiers instants de ce film.

L’intro en jette et l’ambiance, rien à dire ; ‎Les tyrans sont au top, et la classe d’Édouard Baer dans le rôle du français colonialiste marionnettiste fait presque trop vrai, tant la caricature est quasi sans faille. ‎Le reste…oubliez que vous avez un cerveau, car ‎le ridicule quel que soit sa forme ne tue pas, ce film le prouve.‎
Con, mais qui détend bien, Black Snake ou le plaidoyer décalé à demi mot de Thomas Ngigol pour une Afrique libérée, oui, Black Snake,  sorte de film série B, chimère avec Le Frelon Vert couplé à Black Dynamite mais sauce franco-africain, à sa manière milite‎ pour une Afrique libérée des grands de ce monde.
Pour les sceptiques vraiment pas convaincus, à défaut d’aller voir le film, procurez-vous la bande sonore. Allez, JACKY CHAN ! Oups. Petit moment d’égarement. Bonne toile !