Le chant du loup, +++++ ♥ ♥♥

•Sorti France le : 20 février 2019 __ Vu le : 1 mars 2019
•Synopsis et bande-annonce : lechantduloup (via Pathé/YouTube)

•Chronique :

 

L’ambiance plus forte que le casting — Le contexte plus fort que l’ambiance — La vie dans un sous-marin en pleine situation de guerre et in-situ au sein de la Marine nationale, absorption totale ! _

Un métier, un contexte, pas de concession. On découvre un monde dont on ne saura jamais grand chose, et on comprend que cela doit faire mal, très mal aux proches quand un malheur arrive.
Nos vies ainsi que notre tranquilité dépendent des invisibles actions de tous ces hommes et de toutes ces femmes qui pratiquent des métiers inconnus mais ô combien important. Ce film à sa manière leur rend hommage.
L’entrée en matière de cette chronique est quelle que peu solennelle, mais en fin de film et en vous le repassant en tête, vous abonderez peut-être dans mon sens.

Captivant, saisissant, étonnant. L’action est là !
Ambiance, contexte. L’angoisse est le principal acteur du film !‎ Oui, ce film agit sur les sens de son public.

L’eau, cette immensité, qui ici est comme une métaphore pour rappeler d’où on vient, mais aussi d’où peuvent provenir bien des emmerdes dangers, Le Chant Du Loup, un ‎gros coup de cœur, car grosse surprise pour l’effet que ce film produit sur le spectateur.
Thriller, anticipation, peu importe. L’intrigue est bien vue, l’épilogue est une folie bien soignée côté présentation. « Bam ! » ou plutôt : « Ah oui quand même ! » , sinon juste un grand silence comme celui qui régnait dans une salle de ciné pleine d’environ 200 personnes (- ma séance -).
Captivant, saisissant, étonnant. L’action est là !
Ambiance, contexte. L’angoisse est le principal acteur du film !‎ En effet, on ne sait pas ce qui se trame, on est obligé de suivre l’action en évitant de ne pas rentrer en apnée et en contrôlant notre rythme cardiaque, car il y a des sonorités qui agissent notre métabolisme. Oui, ce film agit sur les sens de son public.
Quand on entend ce qu’est le fameux « chant du loup, » on comprend mieux pourquoi cela s’appelle ainsi, ce avant même qu’on nous le dise.

Des destins dont on devine ou plutôt dont on craint la fin, mais comme celle qui est annoncée en milieu de film, il y a certaines choses auxquelles on ne s’attend pas, mais vraiment pas !
Et oui ! Il y a un scénario, c’est bien filmé, l’intrigue est au poil, le contexte pas vraiment irréaliste. Vous trouverez peut-être que c’est léger ou pas assez super-réaliste par rapport à d’autres films se déroulant dans le huis clos des fonds marin (Cf/ film ressent : Kursk) et que côté interprétation, seul le personnage de Matthieu Kassovitz – en pleine forme – est le plus convaincant du film…ainsi que celui de Reda Kateb mais sur la fin. À cela je répondrais :  » – Mitigé car cela dépend des moments, et oui. -« 

« La guerre acoustique. »
On connaissait le métier de nez, ici, c’est celui d’oreille, sauf que les conséquences sur la vie des autres, suite à ses décisions, sont de tout autres ordres.
L’administration française égratignée, jeu politique,‎ l’Armée, sa rigueur, ses intransigeances, ses différentes branches, ses gradés, sa hiérarchie, ses procédures, mais surtout ses hommes et des femmes…non Ses militaires. Tantôt rudes, tantôt bienveillants, l’ordre et le respect sont au-dessus de tout et le devoir de militaires c’est d’appliquer les consignes.
Si avec Volontaire et d’autres films sur les militaires vous n’aviez pas compris cela, il va falloir l’intégrer une bonne fois pour toute après avoir vu Le Chant Du Loup.

Haletant, captivant, saisissant lors de certains duels, impressionnant même, Le Chant Du Loup est un film qui s’écoute, se ressent et ne se regarde pas comme un film banal. Oui, impressionnant ou plutôt surprenant, surtout quand on ne s’y attend pas !
En effet, ce film c’est une intrigue bien trouvée – assez subtile – qui se nourrit de l’actualité, d’un contexte géopolitique complexe, comme l’est la poussée et les nombreuses agressions de la Russie sur des territoires souverains ou en conflit qu’elle soutient.
Le film s’inspire aussi des agissements d’organisations terroristes et dans l’ensemble, cette « fiction » fout quand même les jetons.
Une « fiction anticipative » comportant des choses qui pourraient réellement arriver, on retiendra ceci de l’intrigue de Le Chant Du Loup qui whouaww, putain, le bordel, est un sacré thriller Français, ce malgré une romance qui aurait pu ne pas y être.
Chauvinisme time…FONCEZ le voir maintenant*! Bonne toile !

« Un sous-marin bien conduit est plus silencieux que la mer »

« Invisible et silencieux, je porte la mort »

 (Devise de ceux qui vivent dans les SNLE, sous-marins nucléaire lanceurs d’engins)

 

  • * Foncez maintenant, car à vous qui préférerez voir ce film tranquille à la maison, vous avez intérêt de posséder un bon ensemble home cinéma Dolby Surround ou DTS 2 afin de jouir de son ambiance sonore surtout lors des scènes dans les fonds marin, et d’une pièce très sombre, question que le film agisse sur vous bien comme il faut.
  • p.s :  En situation de pré-mutinerie, seul.e.s celles et ceux doté.e.s‎ d’un sang-froid hors pair peuvent faire face à ce type de situation.‎‎