Deux fils, ++

•Sorti France le : 13 février 2019 __ Vu le : 5 mars 2019
•Synopsis et bande-annonce : deuxfils (via Le Pacte/YouTube)

•Chronique :

 

Turpitudes  Samaritain  Les hommes et les femmes…et la vie _

« Une ambivalence à l’endroit de la vie. »‎ Tout un programme en sorte, c’était la promesse de Deux Fils.

Deux Fils ou deux heures de thérapie familiale qui se regardent, non sans être creuses.
Autant il est drôle de suivre les colères, les gros coups de vent, les indélicatesses, le franc-parler, les virés dans Paris, bref les aventures du pathétique grand frère Joachim qui a beaucoup de marge par rapport à son père ; Autant on se maintient à flot grâce à Ivan qui nous rappelle quelques petits souvenirs en l’observant dans une sorte de crise d’identité, crise due au simple fait d’être un ado hors-norme qui n’est pas dans la bonne famille ; Le reste, bof !

Cette histoire de famille avec un père à l’ouest et déprimé, mais très dévoué devrait être touchante. Malheureusement, il n’en a rien été avec ce film qui donne l’impression d’une prise de risque minimale.
Cela n’engage que moi, mais parler d’une famille juive sans montrer une kippa ou un signe extérieur d’appartenance communautaire, s’apparente à de l’auto-censure en rapport à toute cette ambiance malsaine du moment. Si le contexte du milieu social devait être sans importance, dans ce cas, pour éviter de donner l’impression d’aborder le milieu social juif en le faisant un peu sur la pointe des pieds, n’aurait-il pas plus value prendre une famille française bretonne, normande, corse  !? Bref !
Deux Fils,  un film que son jeune personnage sauve. Bonne toile !