Star Wars 7 : Le réveil de la force, +++++

 

BB8 – Harrison Ford – Aventure et mystère, un gros.

Qu’on se le dise, il y a des sagas faisant que dès la première minute de la scène d’ouverture, on sait que l’on passera un bon moment, et là…ÇA LOUPE PAS !!!

J’avertis, mon objectivité risque d’être aux abonnés absents dans cette chronique. Pour moi le passionné plus que fan absolu – car un étage en-dessous des big-fans, des mordus, en gros – Le Réveil De La Force est palpitant, amusant, captivant, voire trépignant et les 2h15, pfuuu, passent même trop vite, presque frustrant.
Hormis la petite envie de ricaner quand on découvre Kylo Ren voilà ça c’est fait tout le reste est total plaisir.

Le déroulement du film est quasiment comme un gros puzzle nous amenant parfois à nous remémorer la toute première trilogie. Car oui, il y a des p’tites scènes comme des clins d’œil avec des similitudes, tel un hommage, un passage de témoin, un gros point marquant la fin de quelque chose, comme pour faire comprendre que ils ont fini de nous expliquer Star Wars.
Cet épisode s’apparente à un hommage qui serait rendu à toute l’équipe de la première trilogie il faut le voir comme ça pour éviter une p’tite déception afin de définitivement tourner la page de l’incomparable, que dis-je, de ladite inoubliable première trilogie, comme pour dire qu’une ère nouvelle est là, et c’est plutôt bien amené.
Donc, vivement la suite de cette nouvelle ère. Enjoy !

Bonne toile !

 

  • P.S : Plus drôle et attachant que R2D2, vous pensiez voir ça, attendez de voir BB8. Oh oui oui oui ! Désolé ! C’est compliqué de résister.