Strictly Criminal-Black Mass, +++

 

 

Avarice – Cupidité – Principes.

Les années 70. Il n’y avait pas que la bonne musique des Earth, Wind and Fire qui faisait swinguer. Il y avait aussi un homme, James J. Bulger, qui dansait le tango avec le FBI et qui faisait valser ses adversaires en pays d’outre-tombe. Bon, l’image est pourrie, mais c’est assez éloquent.

Strictly Criminal est un film de gangsters à l’ancienne avec ses codes – liens improbables, le respect ou pseudo respect mutuel, la facette impitoyable des gangster… – qui malheureusement, manque d’intensité, celle se trouvant dans la bande-annonce, celle faisant que l’on ne se dira pas : « Fallait pas le manquer celui-là. »

Hormis cela, le délestage de son image Disney est réussi. Enfin Johnny Depp se lâche. Il assure côté interprétation et pas un instant, il ne se la joue Jack Sparrow, enfin !

Bon film !

 

  • Inspiré du livre « Black Mass »  de Dick Lehr et Gerard O’Neill, basé sur la vie du gangster James J. Bulger