Spotlight, +++++

 

Montage impec – Casting à la hauteur du sujet – Sujet intelligement traité.

L’église et ses dessous, sa politique préférée à sa mission. Et dire qu’en 2016, on parle toujours de ces problèmes dans les faits divers des grands médias et pas que.

Comment mettre à l’écran une histoire vraie, une histoire effroyable sans ennuyer le public qui l’aurait suivie de loin, car rien de glauque, rien de sordide n’est porté à l’écran ?
Réponse, Spotlight !

En effet, plus brut et dur à entendre plus qu’à voir, le travail et la détermination d’une équipe de Journalistes, des vrais, face au mutisme de ceux censés protéger les leurs, je ne parle pas des prêtres, mais d’êtres pire encore, sont très bien relatés dans ce ce film s’apparentant plus à un devoir qu’à un énième billet à sensation.
Constat sans effusion, abjecte mais fort intéressant. Si les découvertes lors du film n’ont pas fait monter en vous une grosse envie répréhensible par la loi, le bilan à la fin du film fera le boulot.

Spotlight est un film utile, le genre qui informe, met à l’honneur ceux qui ont œuvré, ont vraiment bien fait leur travail pour faire bouger les choses. Et par la même, comme le sujet de ce film est d’actualité, il met les projecteurs sur un monde où la foi semble bien plus forte que la morale et la justice, mais aussi, un monde avec ses codes, sa hiérarchie et son système politique parallèle, celle des Hautes Instances de l’Église Catholique.
Si vous êtes par moment pris de nausées, c’est que vous avez oublié que vous regardiez un film et que vous vous êtes laissé portés plus par son fond que sa forme. Donc, il a réussi sa mission.
Bonne toile !

 

  • Film inspiré de faits réels, ceux des agissements de prêtres pédophiles et du comportement de leur hiérarchie qui à leur manière les couvraient. C’est aussi le mécanisme de toute l’organisation des hautes instances de l’Église Catholique qui est retracé dans ce film dont les histoires sont fondés sur ceux des différents journalistes de la véritable équipe Spotlight.