Overlord (V.F), ++-

•Sorti France le : 21 novembre 2018 // Vu le : 30 novembre 2018
•Synopsis et bande-annonce : overlord-vf (via Paramount Pictures/YouTube)
•Chronique :

 

—   Plein les oreilles – Plein les yeux – Bien américain le bordel   —

Un plan qui paraissait simple, du mystère bien contenu mais dont on attend vite le dévoilement question de s’enjailler.

Overlord s’ouvre sur un mini carnage qui en met plein les yeux et via des tirs nourris plein les oreilles. Cela continue sur un tempo très strident du fait que le danger soit omniprésent, pour déboucher sur une fin qui fait très légèrement oublier les longueurs et autres flagrantes incohérences…‎pas un spoil, mais pas loin, je sais !

Donc une mission suicide – et il n’y a pas d’autres qualificatifs – que même des G.I aguerris craignent, alors vous pouvez imaginer ce que cela devait être pour les jeunes Boys en terrain plus que miné et dans la pénombre : « Youpi » vous direz-vous…sauf que !
C’est fade visuellement côté décor et hormis le fait d’entendre que l’on soit en France, rien n’indique que l’action s’y déroule.
Parfois opressant côté ambiance, cette prod de J.J. Abrahams nous livre une interprétation très personnelle des exactions allemandes en s’inspirant de leurs funestes et macabres expérimentations sur des êtres humains, sur des « rats de laboratoires » afin d’obtenir le soldat allemand parfait, mais surtout invincible.
Bon, ce film n’est pas sans rappeler le dernier opus du jeu « Call of Duty » avec une armée zombie. Overlord est spécial, mais il manque un truc, quelque chose qui ferait qu’on y croierait à ce voyage en enfer et que l’on adouberait le terme « film de guerre horrifique. » Bonne toile !