Les traducteurs, +++++ ♥ ♥♥

•Sortie France le : 13 janvier 2020 __ Vu le : 2 février 2020
•Synopsis et bande-annonce : lestraducteurs (via Mars Films/YouTube)

Chronique :

 

Une belle distribution  Une sacrée intrigue et des grosses énigmes — Des bonnes grosses critiques

Avec son intro qui n’est pas sans rappeler des temps sombres, on sait d’entrée dans quoi on nous embarque, enfin, très légèrement !

Un lieu, une guide – big love pour elle, – « des amis de Russie » pour surveiller un groupe de personnes qui ont leur caractère, mais surtout dans ce lieu, il y a un maniac de la rigueur et du secret qui, le film à peine démarré et l’intrigue même pas encore lancée, nous met à contribution avec un teasing. Oui, Lambert Wilson incarne un enfoiré de première que vous allez prendre plaisir à détester et plus encore.‎

Le monde du livre, vous l’aimez, pas sûr que vous aimerez découvrir ses coulisses, car cet excellent thriller en huis clos qui aurait pu être une adaptation d’un livre de Mary Higgins Clark est un st‎rict délice côté prise de tête.
Les Traducteurs c’est deux choses. À travers une bonne intrigue bien casse-tête donc, des piques sur l’industrie du livre et du traitement de ceux qui la font subsister comme les traducteurs sont très ostentatoirement placées.
Oui, dans ce film, le cynisme est quasiment toujours au tournant et le mal de crâne pour le public qui assiste à une discorde en règle orchestrée, ainsi qu’à une mise à l’épreuve perverse, le genre qui à nouveau démontre que l’enfermement révèle à certains ce qu’ils sont vraiment, font que vous ne pourrez ne pas trouver que ce film a du chien.
Les doutes, les regards en chien de faience, la paranoïa, un homme en panique incarné par Lambert Wilson qui porte le costume d’un salaud que des grands salauds pourraient désigner comme leur roi ; Suspense, intrigue aux petits oignons qui nous ballade et pas qu’un peu avec un fil conducteur qui attise notre curiosité, oui ce film a du caractère et pas qu’un peu.‎

La problématique est bien posée.
Malgré toutes les précautions, le secret à l’heure d’internet est-il possible ? Les fans ont-ils toujours des scrupules quand ils peuvent trouver la dernière œuvre de leur auteur.e préféré.e en ligne ?
Évoque le business plus que la création, les mordus d’un auteur, les injustices, la force des langues étrangères, ‎les coulisses d’un milieu pas vraiment tranquille, avec des personnes qui ont encore une âme et une déontologie, milieu où chacun à sa motivation, où la vanité peut très vite faire perdre la tête à certain.e.s, Les Traducteurs est très complet, mais il est surtout implacable et impeccable. Bonne toile !

 

 

« Un mystère est une suite de choses simples »

« On n’écrit pas pour soi. Les gens ont besoin de bon livres »

« Le vent se lève. Il faut tenter de vivre »

« De la page jaillit la connaissance. Nous devons avoir confiance en la littérature »

 

 


 

@cineprochereviews

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *