Call me by your name, ++-

•Sorti France le : 21 février 2018
•Synopsis et bande-annonce : callmebyyourname (via Sony Pictures/YouTube)
•Chronique :

 

—  Une cohabitation lors d’une saison propice aux bouleversements – Les années 80 et sa musique – Apprivoisement assez compliqué  —

Dans ce « Fuis-moi je te suis, suis-moi je te fuis » , ce sont les vacances et tout ce qui va avec : découvertes, se découvrir, liberté des sens et tout et tout…que vous prendrez ou pas plaisir à suivre en regardant cet osé Dolce Vita.

Amour naissant qui ronge de l’intérieur, émoi juvénile estival, Call Me By Your Name est un beau film de par sa photo, la beauté des lieux, ses personnages, les jolies notes et compositions de piano, mais, à part l’envie de partir en vacances, surtout dans ce coin d’Italie là, de cette récréation cinématographique, cette belle carte postale, rien d’extraordinaire. C’est surtout long, trop long pour le peu à raconter. Pour justifier ce rythme lent, question d’harmonie, disons qu’il est probablement calqué sur l’atmosphère du lieu, mais bon…!

Les personnages font le job, l’environnement aussi. Ce qui ressort du film est l’intelligence, surtout celle des parents. Et à ce sujet, vive toutes les mamans qui comprennent tout très vite et savent rester discrètes ou entremetteuses passives…mais pas qu’elles.
En effet, il s’agit là certainement de la plus belle partie de ce film, cette très belle discussion pour réconforter une âme en peine, le genre de moment précieux qui manque beaucoup trop entre parents et enfants. Moi, c’est cet instant là du film que je garderai en mémoire, car il est constructif et bénéfique à Tous et Toutes. Bon film !

 

  • Adaptation cinématographique du roman éponyme d’andré Aciman paru en 2007 (Pas Lu).

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *