22 miles, +++++

•Sorti France le : 29 août 2018 // Vu le : 30 août 2018
•Synopsis et bande-annonce : twentytwomiles (via Metropolitan Films/YouTube)
•Chronique :

 

—  L’artillerie lourde du film d’action est là – Des nouveautés côté méthodologie – Vous allez adorer ce groupe d’intervention légèrement marginal  —

Sur fond de e-guerre froide qui intègre des événements récents, dont ceux durant les dernières élections américaines, 22 Miles…un film qui montre ce qui se passe dans un monde que nous fantasmons, un monde où à la fin, c’est toujours le ou la plus fûté.e qui gagne !?
Si vous trouvez qu’il y a comme un truc qui cloche… ou pas, normal. Du mystère et de la suspicion en permanence, c’est là deux des points forts de ce film d’action et d’espionnage.

Aller voir 22 Miles c’est s’inviter à suivre un compte à rebours, une mission que l’on peut qualifier de suicidaire avec une intrigue prenante, intrigue mixant suspense, action et…problèmes familiaux. Hé oui ! ‎Tout ça avec un Mark Walkberg en tyran hyperactif.
Tension au max, ça tape dur, flingue sans pitié. Youhou ! Plaisir similaire qu’en regardant les deux opus The Raid en ce qui concerne les combats, c’est du costaud, JOUISSIF !
Scènes de combat bien comme il faut avec l’acteur Iko Uwais de The Raid 1 et 2, mais sans celui qui sait bien les filmer (- la prise de vue est un ton en dessous -) mais ce n’est pas grave*, car ça claque quand même, surtout durant cette âpre petite bataille urbaine annonciatrice d’une situation critique. C’est du bon, ça balance du lourd, et les plans de vue très particuliers sont réalisés pour nous faire vivre l’action.
22 Miles quand il s’y met donne dans l’impitoyable, dans le sans pitié pour survivre ou pour atteindre son objectif. Le danger est partout, mais partouuuuuut, et à chaque étape suivante, cela se corse comme pas possible, du genre : « Putain, c’est impossible qu’ils s’en sortent ! »

Overwatch. Ce n’est pas un jeu là.‎ C’est MÉCHANT, les carnages lors des fusillades sont captivants, les bastons claquent et le son est travaillé pour vous tenir sous tension.
JOUISSIF, car il s’agit là du genre de film qui permet à son public de se défouler… comme pour The Raid ou John Wick, grâce a une tension palpable tout du long.
‎Même côté scénar, qui paraît commun à tous les films d’action similaires, il y a des surprises et des bonnes. En fait, vous vous apercevrez que l’intrigue est bien ficelée…jusqu’au bout.
« Passez le bonjour à votre mère ! » Cette jolie attention se comprend qu’en allant voir 22 Miles. Bonne toile !