T’as pécho ? +++-

•Sortie France le : 29 juillet 2020 __ Vu le : 14 août 2020
•Synopsis et bande-annonce : taspecho (via Pathé/YouTube)

Chronique :

 

Ados masculins réalistes sur leur potentiel sex-appeal inexistant — Cruelle est la période — Portraits d’ados pas si léger que cela en fait

Ados et les galères de leur âge dont la principale vouloir : « Exister » au yeux des autres, le top de ce film est l’exploitant de la différence de maturité filles-garçons à cette période.

Des cas pas vraiment sociaux mais très compliqués tout de même, T’as Pécho ? ne force pas trop le trait pour nous faire passer un bon moment en nous vidant la tête. Sa conseillère au top qui nous décrypte le mode d’emploi de la drague et les filles par la même, ses parents aimants mais quel que peu largués, ainsi que le touchant et parfois perché Vincent Macaigne comme on l’aime sont les personnages plutôt attachants de ce teen movie léger français.
Les quatre autres qui veulent être dans le coup – comme jadis les quatre d’un p’tit groupe british qui ont donné ses lettres de noblesse au passage piétons d’une rue – eux sont maladroits, touchants, drôles et surtout motivés avec plein de bonne volonté. Ils ont quelques petites blessures intérieures‎ à exprimer, quelques secrets qu’ils se gardent bien de révéler…et à coup sûr, vous serez bienveillant envers eux, comme il faudra l’être avec cette ‎comédie et teen movie à la française, qui certes ne casse pas trois pattes à un canard et qui est à regarder entre ados, mais je le préconise à des parents, ces adultes qui parfois oublient l’un de leur rôle premier : « Écouter ! »

Ados et leur légèreté ou plutôt leur insouciance face aux sentiments, au sexe, aux choses de la vie que les parents dramatisent parfois…mais pas à tort souvent, cette‎ histoire « United color of adolescence » s’apprécie pour sa fraîcheur car moderne.
T’as Pécho ? est au final intelligent et bien touchant, il ne révolutionne certes pas le genre, mais il cache bien son jeu. Car comme Chroniques sexuelles d’une famille d’aujourd’hui, Bang Gang, Une histoire d’amour moderne, À Genoux Les Gars et Tu Mérites Un Amour, ici c’est à bas la frilosité, il est en mode « Osons ! »
Bonne surprise pour moi ! Bonne toile à vous !

 

« T’as pas pêcho,t’es pas invité »

« Une meuf cela ne se gère pas, ce n’est pas une banque. On ne dit pas gérer déjà »

« C’est plus facile de détester le parent qui reste que celui qui est parti »

« Élever une fille c’est plus difficile que 10 révolutions à affronter »

 

 

  • p.s :  « Je regarde un film du siècle dernier, « Star Wars. » Muhmm ! La condescendance qui suinte lors de ce propos donne envie de mettre une bonne de tarte à celui qui les prononce.

 


 

@cineprochereviews

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *