Garçon chiffon, +++

•Sortie France le : 28 octobre 2020 __ Vu le : 27 mai 2021
•Synopsis et bande-annonce : garçon-chiffon (via Les Films du Losange/YouTube)

Chronique :

 

Des cas — Des cas — Un cas …

Le constat est sans appel. Ce n’est pas vraiment une bonne période pour le personnage principal.
Être dépressif est une chose ! Mais être dépressif et jaloux‎ chronique, le ‎combo est quelque peu explosif.

La jalousie se soigne t-elle ? Cette question, à sa manière, Nicolas Maury et le beau casting de son film ne nous apportent pas vraiment de réponse, pas même un début de réponse. Toutefois, il nous fait comprendre que pour être bien dans sa peau donc dans sa vie, il faut faire des bons choix et persévérer dans sa quête du bien-être.
Bon ! Les méthodes de l’auto-thérapie de notre sympathique paumé sont discutables, mais pas dénuées d’intérêt.

Garçon Chiffon. Des malheureux en amour, des personnes qui ont besoin d’aide sans le crier sur les toits, dans ce film qui présente la dépression sous différentes formes, Laure Calamy est pleine forme, malgré sa très courte apparition ; Paris est encore une fois montrée plus comme un petit monde qu’une grande ville et Elle est prise pour décor de fond, chose très agréable surtout quand il nous est proposé des beaux panoramas ; ‎Les plans serrés sur les visages, des expressions faciales‎, des belles paroles…crues parfois mais tout en naturel, font de Garçon Chiffon, je me permets le terme, un objet de curiosité qui se regarde avec beaucoup d’attention.

Poussé donc par ma… curiosité car premier long métrage du lumineux Nicolas Maury (série 10%, film Un Couteau Dans Le Cœur), franchement…comme d’habitude quoi, l’artiste ne déçoit pas.
Pas de quoi grimper aux arbres non plus, mais pas déçu, pile au milieu. Vivement sa prochaine réal‎isation. Bonne toile !

 

« Quand la roue ne tourne pas, il faut l’aider »

 

 


 

@cineprochereviews

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *