L’exorciste : Devotion, +-

•Sortie France le : 11 octobre 2023
•Synopsis et bande-annonce : lexorciste-devotion-vostfr (via Universal Pictures France/YouTube)
•Chronique :

 

50 bougies, joyeux anniversaire et désolé que le cadeau ne soit pas une réussite (Oups ! Léger spoile je crois ! ) Des retrouvailles pas vraiment partagées Il y aurait plus puissant que la foi religieuse ?

Haïti 2010, le jour du grand tremblement de Terre. Haïti, pas vraiment le bon endroit pour échapper aux mauvais esprits. Haïti, depuis tout petit, j’entends mes parents dire que ce pays est maudit, car puni pour avoir osé être la première République noire, mais là, je m’éloigne du sujet,…et il y bien une raison à cela. Persuadé que si tout le film s’était déroulé dans cet environnement post-catastrophique que fut ce tremblement de terre, et bien, cela aurait pu donner toute autre chose côté film !

Il semblerait que « Jésus est amour. » Bon, dans ce récit, il a quelque peu oublié (- pardonnez-moi ce blasphème -) ces deux ados aventureuses de 13 ans qui se sont comme le dit si bien la chanson « Promenons-nous dans les bois » , tentées l’aventure de l’école buissonnière.
Car les emmerdes quand ont les provoque, cela ne loupe pas, ‎quelques heures pour elles, trois jours dans les faits, il y en a une qui paraît quand même plus atteinte, heu…en fait non, il semblerait que durant leur trip, elles se sont faites un ou des copains taquins dont elles sont devenues des véhicules. Ils s’accrochent à elles tels des morpions. Rien de nouveau quoi !

L’exorciste : Devotion,‎ longue est la mise en place pour pas grand chose au final dans ce film sur les remords, la fourberie, les choix qui nous déterminent et leurs conséquences, la miséricorde des pseudos croyants (- sympa la petite pique -), la bonté du cœur, le véritable amour qui serait plus fort que tout, bref ce film nous fait la morale avec une certaine bienveillance.
Avec ses quelques clins d’œil et des petites références dont des verbales, sa musique, il y a là des éléments pour se rappeler le film original. Mais ce film c’est surtout une victime qui nous rappelle la possédée du film de 1973, donc une autre là comme pour mettre un peu de sel au scénar. (- Pas vraiment de l’eau béni, cette idée ! Allez, j’arrête mes blagues foireuses -)

Plutôt angoissant, quelques jumpscares pour au final rien de très méchant, car cela sonne faux, creux, le récit fait…bof. Bref, trop de plans, trop de petites musiques de fond, trop de bla bla surtout trop mielleux, pas assez sombre.
Des références bibliques ou de croyances question‎ d’éduquer ‎des mécréants, impies et sceptiques face à ce qui s’impose à eux comme le défi de leur vie, c’est long côté mise en place ! Je crois l’avoir déjà dit ça !?
Voilà voilà, si vous voulez un petit cours d’ésotérisme et de bienveillance, mais aussi sur le comment provoquer une…coïncidence, allez-y, mais, je pense qu’une messe un dimanche vous coûtera moins cher, en prime, il y aura la chaleur humaine, du « pain, » et du vin.

Est-ce une suite très mal faite ? Ça y ressemble !
Une commande de l’Église !? Ce serait trop flagrant !
Un opportuniste hommage 50 ans après !? Je le crains !
Next !‎

 

 


 

@cineprochereviews