Yalda, La nuit du pardon, +++-

•Sortie France le : 7 octobre 2020 __ Vu le : 27 octobre 2020
•Synopsis et bande-annonce : yaldalanuitdupardon-vostfr (via Pyramide Distribution/YouTube)

Chronique :

 

Une condamnée — Une période de fête : YALDA   Une sacrée affaire …

Il ne faut pas se tromper. Yalda, La Nuit Du Pardon est un thriller, mais un thriller social sans heurts, sans violence, dont la situation et les tractations gérées à la perfection font de ce film un surprenant et positif moment de cinéma à vivre, car bizarrement, il y a du twist, du suspense et de la morale dans ce film au récit qui cache bien son jeu.

La loi du Talion (crime-peine, le prix du sang) made in Iran, c’est très particulier comme interprétation, voilà pourquoi il est intéressant de voir ce film !
En effet, avec sa situation qui est ubuesque et qui pourrait déconcerter notre regard d’européen de l’ouest, ce film dont les contrastes étonnent, parvient à captiver l’attention malgré le côté linéaire de son contenu. Mais comme tous les films avec ce type de structure, c’est la simplicité qui s’en dégage qui fait le tout.

Récit particulier qui nous propose d’assister à un procédé bien original dans le but d’obtenir une rédemption, procédé via l’étalage de la vie privée des participant.e.s durant une émission de télé-réalité dont Nikos Aliagas pourrait être le présentateur si une adaptation devait se faire en France, Yalda, La Nuit Du Pardon, film qui évoque les femmes intègres qu’un système condamne, est de ces œuvres qui vous montrent des choses, en dénoncent d’autres, vous cultivent…d’une certaine manière, notamment ‎à propos des spécificités culturelles comme avec le distinguo qui est effectué entre le mariage temporaire et le mariage permanent.‎

Apparence, honneur, lutte des classes, Yalda, La Nuit Du Pardon qui est un duel filmé très souvent en caméra épaule est en effet singulier mais intéressant à voir, ne serait-ce que pour être interloqué.e par le pilotage du duel à partir des coulisses.
Interloqué.e.s, choqué.e.s par le dit pilotage, oui, vous le serez probablement surtout du fait de savoir que cette émission existe et de vite comprendre que l’enjeu du résultat est plus vital pour la chaîne de télé que pour la condamnée les participant.e.s.

Le pardon sera t-il accordé à une personne qui n’agit ‎pas comme une condamnée souhaitant l’obtenir, mais plus comme une victime qui souhaite que l’on ne salisse pas son honneur ?
En gros, ça part légèrement en vrille, en fait non, le plan très simple ‎du départ ne se déroule absolument pas comme prévu et ça empire même. Voilà une raison supplémentaire de voir ce film ! Bonne toile !

 

« Dans le pardon il y a un plaisir divin »

« Qu’y a t il de plus beau que de faire du bien ? »

 

 

  • Film inspiré de l’émission iranienne « Lune de miel. »

 

 


 

@cineprochereviews

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *