Bloody Milkshake, ++++

Sortie France le : 21 juillet 2021 __ Vu le : 3 août 2021
Synopsis et bande-annonce : bloodymilkshake-vostfr (via StudioCanal/YouTube)

Chronique :

 

Ça, c’est un film fun — Ça, c’est un film badass — Ça, c’est régal et jouissif, même si à regret, il y a un petit manque de constance côté intensité

…et ça c’est un film d’action qui aurait mérité qu’on lui accorde plus d’intérêt – cf les critiques pros qui sont dithyrambiques devant The Suicide Squad …allez savoir le pourquoi – enfin bref !

Bon ce film ! Il s’est passé un truc, comme un léger carnage, et il y en a un qui n’a pas aimé la manière dont cela s’est fini, mais alors pas du tout. Conséquence, il y en a un autre qui n’a pas d’autres choix que de lâcher sa protégée.
Pour cause ! Une erreur due à un brin d’humanisme et bim, c’est le début de très grosses emmerdes pour notre flingueuse et comme le business est le business, une erreur est une chose, deux, fin des bons sentiments. Mais quoi de plus stupide que de vouloir s’en prendre, donc de se mettre à dos une tête de mule, un vilain petit canard‎ qui semble tel un ratel confronté à plus nombreux et fort que lui : infatigable !

Hormis le casting pléthorique qui fait la part belle à la gente féminine, et cela n’est pas un point faible dans ce film d’action qui peut être qualifié d’œuvre originale féministe, ce film a de la « gueule. » Il en a et c’est justement grâce à son originalité côté st‎y‎le, il est poétique, haut en couleurs, rythmé, remuant, Bloody Milkshake est à la croisée des styles de films d’action, un gros mix des styles de films comme John Wick, Sin City, Hôtel Artemis, Drive et on peut détecter un soupcon du style visuel de Guy Richie ainsi que de l’humour à la Tarantino.
En effet, avec son personnage principal qui s’apparente à la version féminine de John Wick, un chef de groupe qui se la joue façon Gary Oldman dans Léon, des scènes de fight avec une atmosphère de western, Bloody Milkshake détend, n’énerve pas car réussit son but qui est de ne pas nous ennuyer, à l’inverse d’un comic movie DC dont pour la énième fois, la promesse n’aurait pas été tenue.

Dans ce film qui donc est qualifié d’œuvre féministe..tout cela parce que des femmes se défendent de belles manières – mais pour autant, on ne qualifie jamais les films similaires d’œuvres masculinismes quand ce sont des hommes – il n’y a absolument rien de pompeux côté messages, car tout se trouve dans l’action et un ou deux rafraîchissement de mémoire de la condition féminine.
‎Vous ferez aussi le constat – avec un certain plaisir – qu’il ne faut pas chercher des noises à ce type de Ladies Band…sauf si mourir tôt est à votre programme.

Récréatif, délirant, fun, drôle, créatif, parfois bien perché et dégageant du burlesque maîtrisé comme le contenu du petit carnage de fin filmé d’une très intelligente et plaisante manière ; Des duels façon western ; Du flinguage et du fight hardcore sur du…Janis Joplin : La classe ! ; Le marteau. La base !‎ ; Bande sonore aux petits oignons… malgré les nombreux temps plats, l’ensemble du contenu est accrocheur et surtout il n’y quasi pas de ressenti d’ennui.

Pas un film à grande prétention, l’essentiel de son travail est fait : Nous divertir sans nous ennuyer…enfin je veux dire qu’il ne donne de regret quant au fait de lui accorder nos 1h45 de notre temps.
Donc Bloody Milkshake !? Un bon vide-tête. « Motion adoptée »‎…à l’unamité avec moi-même. Bon film !

 

 

« J’adore mes filles, mais je ne les comprend pas. Avec mon fils, c’est plus simple. » ‎

 

 

  • ps :  Le petit jeu du chat et de la souris en voiture dans le parking vous fera regretter que votre moniteur d’auto-école n’ait pas osé être aussi pédagogique et n’ait pas fait preuve d’anticipation…‎ juste au cas ou.
    Oups, j’ai oublié de préciser que les méchants étaient encore des membres d’une organisation criminelle russe, une récurrence ou un marronnier, choisissez !

 


 

@cineprochereviews

Une réflexion sur “Bloody Milkshake, ++++

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *