Blacklight, +-

•Sortie France le : 23 février 2022 __ Vu le : 23 février 2022
•Synopsis et bande-annonce : blacklight-vostfr (via Metropolitan Films/YouTube)
•Chronique :

 

 

De la belle bagnole, enfin une belle bagnole* — De la bonne baston…après coup, trop peu — De l’action hero qui respecte son cahier des charges…ça oui ! …

Une divergence d’opinion qui mène à un gros souci de cas de conscience, Blacklight…j’ai adoré la Dodge Challenger SRT Hellcat, le reste de ce film pop corn, heu… voilà ! Pour celles et ceux qui paieront leurs places plein pot, cela fera quand même bien cher juste pour ça !

Intrigue longue à venir ; Côté intensité c’est bof bof, l’encéphalogramme est très souvent à plat ; Un « héros » intègre tiraillé entre son devoir professionnel et familial ; Des journalistes qui perdent la foi sur le fait que dire la vérité ne fasse pas réellement avancer les choses ; Des hommes de pouvoir qui ont peur de le perdre face à des progressistes trop déstabilisants ; Des trop curieux ; Une confrontation générationnelle dont les plus jeunes partent avec un sérieux handicap côté expérience, Blacklight c’est surtout un ‎Liam Neeson en toqué, donc une première. En même temps, jouer toujours le style de personnage pouvant engendrer un peu de lassitude, il faut trouver un truc question de dire que celui-ci est différent. Voila, tout est là.
‎Pas de spoil, mais côté scénar, sérieux,  il y a comme un truc qui manque ! Serait-ce dû au poids de l’âge de Liam Niessen qui commence à se voir ?

Service minimum. Blacklight c’est une promesse qu’une accroche sur son affiche donne envie et une bande-annonce qui nous vend du rêve.
Blacklight ? Une grosse arnaque. Next… !

 

« La peur. C’est grâce à cela que les politiciens se font élire »

« Le journalisme repose sur des faits »

 

  • *Dodge Challenger SRT Hellcat

 

 


 

@cineprochereviews

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *